L'insurrection, derrière le coin

Le sommeil des nations fait naître des monstres.

Arrêt sur mots n°2 : Nous sommes tous des loups garous

with 3 comments

Les informations sur la Grèce que les médias du Système nous transmettent s’inscrivent dans une propagande honteuse. Quand des manifestants, même peu nombreux parfois, sortent dans les rues des pays comme l’Ukraine ou la Biélorussie, nous avons droit à une litanie qui nous explique qu’il s’agit de révolutions (le Système vous indique même la couleur, c’est plus facile à reconnaître, très bon marketing!). On nous apprend aussi que le pouvoir en place est ignoble et que les jeunes (toujours les jeunes qui font la révolution!) sont merveilleux et courageux. Quand une mouche pète à la Havane ou dans la capitale de n’importe quel pays qui ne se soumet pas au Système néo-libéral, c’est la même chose: la révolte du peuple contre un pouvoir bien diabolique.

Mais quand il s’agit des pays soumis au Système et pire encore, de notre espace géographique et culturel, alors là, attention! Le Pouvoir n’est plus méchant (mais fait son devoir, alors que le peuple ne comprend rien) et nous n’assistons plus à une révolte ou à une révolution, mais à des… débordements!

Dans cette propagande quotidienne, France24 vient d’atteindre des sommets de propagande de bas niveau. Ainsi, leur correspondante à Athènes, Alexia Kefalas, nous apprend des choses bien surprenantes, dans une novlangue qu’elle semble maîtriser à merveille:

« Il y a toujours des affrontements entre manifestants et policiers » – certes, ici se sont des affrontements. Ailleurs, dans la même situation, il s’agit d’une « répression des manifestants par un pouvoir violent et dictatorial ».

 » C’est une situation de plus en plus tendue d’autant que dans quelques instant il y aura la tombée de la nuit » – ah ben oui, ma petite dame, les manifestants sont des loups-garous; la journée ça va encore, mais la nuit… Après la Roumanie et Dracula qui sort la nuit pour boire votre sang, attention aux manifestants grecs!

 » on s’attend à des images que la Grèce à déjà connues en décembre 2008 lors des violentes émeutes qui ont duré 15 jours » – naturellement, ce sont des émeutes. Pas des révoltes, pas des luttes, pas de répression!

« ce sont donc de très mauvais souvenirs qui sont en train de resurgir » – quand je vous dis que ce n’est qu’un film d’horreur… et qu’il n’y a pas de répression, mais seulement des loups-garous qui parcourent les rues d’Athènes la nuit…

« Au même moment, c’est un souffle pour le Gouvernement qui a adopté ce nouveau plan de rigueur et peut espérer recevoir la cinquième tranche du prêt (…) mais aussi espérer une nouvelle aide de l’Union Européenne ». – comme dans tout bon film d’horreur, il y a les bons, les méchants et naturellement… l’espoir! Ca y est, le gentil gouvernement a un nouveau souffle, les méchants loup-garous ne gagneront peut-être pas … Encore un peu de suspens dans le film, que diable!

« ce vote, de justesse, a été salué par l’ensemble des dirigeants européens » – aucun doute, le suspens est à son comble. Les autres acteurs, tous positifs, saluent et à l’unanimité, svp!

« malheureusement, le Gouvernement est préoccupé par ce qui se passe actuellement dans les rues d’Athènes et qui ne risque pas de se terminer » – ici, c’est le moment du film où la caméra fait un gros plan sur le héro qui vient d’échapper aux premières aventures, qui reprend son souffle, inquiet, tandis qu’on entend les bruits des monstres et des fantômes derrière la porte qu’il tente de verrouiller… Et ce n’est pas fini!

« Certains députés de la majorité avaient annoncé qu’ils ne voteraient pas pour ce plan de rigueur (…)   pourtant, au dernier moment, ils ont été pris d’un sentiment nationaliste, patriotique et ils ont voté pour. Ils ont peut-être fait leur devoir(…) » – Il y a des films faciles à comprendre, mais celui-ci aime bien les complications et les rebonds. Quel est le lien entre la trahison des députés de la majorité et le « sentiment nationaliste et patriotique »? Ils ont trahi par patriotisme? Décidément, les loup-garous de la rue ne comprennent pas ce qui est bon pour leur patrie, pour leur nation! Les gentils du Parlement ont su revenir à la réalité au dernier moment, in extremis, alors qu’ils étaient en train de se transformer eux aussi en loup-garous et s’opposer au plan de rigueur, comme les monstres de la rue! Eux, ils ont fait leur devoir! Franchement, des super-héros!

 » Les manifestants se sentent trahis ce soir, certains ont même attaqué l’un des députés socialistes » – je vous l’avais dit: c’est l’un des personnages tout gentil  qui ose s’aventurer dehors et paf! les loup-garous lui tombent dessus…

« c’est donc une situation de plus en plus tendue et les policiers continuent de jeter des gaz lacrymogènes un peu partout » – on entend la musique stressante, qui indique à quel point c’est dangereux… au point que les défenseurs doivent même utiliser de l’ail, des oignons et autres poivres pour éloigner les loup-garous…

Superbe film d’horreur, en 1 minute et 30 secondes. Je n’ose pas imaginer l’épouvante des heures de traitement du sujet, toutes chaines confondues….

Dormons, braves gens, en Grèce il n’y a pas de répression, il n’y a pas de trahison, il y a juste des patriotes qui écoutent la voix la de la raison et des violences de la rue, toujours la rue qui est violente… Mais surtout pas le Système! Dormons! A moins que … nous ne soyons tous des loup-garous…

Publicités

Written by L'insurgé

30/06/2011 à 13:30

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Je viens de mettre en ligne un billet sur les raisons philosophiques d’être indigné :
    serez-vous indignés ou heureux? (mais attention, car dès qu’on l’accepte, inexorablement, le monde glisse dans le néant)
    De tout cœur avec vous, et à bientôt…

    jean paul galibert

    30/06/2011 at 20:44

    • Indigné après avoir lu ce texte ? Il glisse dans le néant conformément à son titre. On ne s’indigne pas vis-à-vis de RIEN ! Cioran n’a jamais provoqué mon indignation…peut-être un peu de pitié.
      Heureux ? Non certes, ce n’est guère réjouissant de voir un cerveau humain évoluer comme vous le faites, Monsieur Galibert.
      J’espère que c’est une tentative de fumisterie ; sinon, votre cas est grave.

      Salutations navrées,

      Carol Deby (sexe mâle), 83 ans, heureux parce que sans fortune tracassante, une pension de fonctionnaire suffisante, pas de véhicule automobile, une femme de 67 ans, toujours charmante.

      PS Mon propre néant qui est statistiquement proche, m’indiffère. Mon épouse, elle aussi a une retraite qui lui permettra de vivre après ma disparition sans trop de soucis. Elle est trop équilibrée pour s’inquiéter de son futur néant.

      Carol DEBY

      21/08/2011 at 13:17

  2. Mr l’Insurgé, vous qui n’avez de mots assez durs envers Nicolas Hulot sur twitter, permettez-moi de vous faire part de quelques lectures qui pourraient vous intéresser :

    « Que pensez-vous de la planification écologique de Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Parti de gauche ?

    Nicolas Hulot : Je me méfie toujours, évidemment, des références du mot « planification », selon que l’on regarde ce qu’elle était à l’époque du « plan » chez nous, ou telle qu’on peut l’envisager dans certains pays de l’Est. Cela mériterait, entre Jean-Luc Mélenchon et moi, un approfondissement, pour que je sache ce qu’il a voulu entendre.

    Mais, dit autrement, les contraintes sociales et écologiques vont nous imposer des choix, et un choix, ce sont des renoncements et des acquiescements. C’est définir nos priorités, et c’est en cela peut-être – à vérifier – que l’on peut se rejoindre sur ce qu’a voulu dire Jean-Luc Mélenchon. »

    […]

    « Votre projet alternatif écologiste est-il compatible avec l’orientation de l’Union européenne actuelle et notamment le traité de Lisbonne ?

    Nicolas Hulot : En l’état, non. Ce n’est pas une raison pour envisager de sortir de l’Europe. Le droit, notamment le droit européen, est une matière vivante. Donc, il y aura une ambition à porter pour remettre à plat un certain nombre de règles figées dans le traité de Maastricht revu et corrigé par le traité de Lisbonne, notamment sur le rôle de la BCE. »

    http://www.lemonde.fr/politique/chat/2011/07/04/primaire-les-ecologistes-doivent-ils-vraiment-s-ouvrir_1544740_823448.html

    « Financer l’avenir sans creuser la dette ». C’est le titre d’une note de la « Fondation pour la nature et l’homme », la fondation de Nicolas Hulot. Je viens de la lire après que Corinne Morel Darleux, la secrétaire nationale du Parti de Gauche pour les luttes écologistes ait attiré mon attention dessus. Je sors de cette lecture confirmé 26dans mon intuition sur la convergence qui ira s’accentuant entre partis écologistes. Nous qui venons de la tradition sociale et républicaine du combat progressiste, nous avons fait notre métamorphose écologiste. Non par effet de mode mais en approfondissant le contenu de nos projets et analyses du présent. »
    […]
    Mais du côté d’autres portes d’entrées écologistes, par exemple celle de Hulot, on voit comment la réflexion conduit jusqu’aux solutions hier réservées à des courants comme le notre. Par exemple, dans cette note de « veille et propositions », la Fondation de Hulot propose de revenir sur l’interdiction d’emprunter directement auprès de la banque centrale française. C’est là briser le cœur du système actuel. Comme nous, ses rédacteurs pointent la responsabilité de l’endettement privé dans la crise. Comme nous ils pensent que les dépenses de long terme ne peuvent être confiées au secteur privé. Ils se prononcent donc pour une banque d’investissement financée directement par des emprunts à la banque de France. En ligne, ils argumentent pour une planification de ces investissements. Le cœur de cette note est dans l’objectif suivant : « la politique monétaire au service de l’avenir ». Ces mots pourraient être les nôtres comme le sait qui a lu les documents de notre forum de juin dernier « gouverner face aux banques ».

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/06/15/avec-mikis-theodorakis/

    Cordialement, je vous souhaite une bonne lecture.

    H_CR

    06/07/2011 at 17:28


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :