L'insurrection, derrière le coin

Le sommeil des nations fait naître des monstres.

Posts Tagged ‘Grèce

Arrêt sur mots n°2 : Nous sommes tous des loups garous

with 3 comments

Les informations sur la Grèce que les médias du Système nous transmettent s’inscrivent dans une propagande honteuse. Quand des manifestants, même peu nombreux parfois, sortent dans les rues des pays comme l’Ukraine ou la Biélorussie, nous avons droit à une litanie qui nous explique qu’il s’agit de révolutions (le Système vous indique même la couleur, c’est plus facile à reconnaître, très bon marketing!). On nous apprend aussi que le pouvoir en place est ignoble et que les jeunes (toujours les jeunes qui font la révolution!) sont merveilleux et courageux. Quand une mouche pète à la Havane ou dans la capitale de n’importe quel pays qui ne se soumet pas au Système néo-libéral, c’est la même chose: la révolte du peuple contre un pouvoir bien diabolique.

Mais quand il s’agit des pays soumis au Système et pire encore, de notre espace géographique et culturel, alors là, attention! Le Pouvoir n’est plus méchant (mais fait son devoir, alors que le peuple ne comprend rien) et nous n’assistons plus à une révolte ou à une révolution, mais à des… débordements!

Dans cette propagande quotidienne, France24 vient d’atteindre des sommets de propagande de bas niveau. Ainsi, leur correspondante à Athènes, Alexia Kefalas, nous apprend des choses bien surprenantes, dans une novlangue qu’elle semble maîtriser à merveille:

« Il y a toujours des affrontements entre manifestants et policiers » – certes, ici se sont des affrontements. Ailleurs, dans la même situation, il s’agit d’une « répression des manifestants par un pouvoir violent et dictatorial ».

 » C’est une situation de plus en plus tendue d’autant que dans quelques instant il y aura la tombée de la nuit » – ah ben oui, ma petite dame, les manifestants sont des loups-garous; la journée ça va encore, mais la nuit… Après la Roumanie et Dracula qui sort la nuit pour boire votre sang, attention aux manifestants grecs!

 » on s’attend à des images que la Grèce à déjà connues en décembre 2008 lors des violentes émeutes qui ont duré 15 jours » – naturellement, ce sont des émeutes. Pas des révoltes, pas des luttes, pas de répression!

« ce sont donc de très mauvais souvenirs qui sont en train de resurgir » – quand je vous dis que ce n’est qu’un film d’horreur… et qu’il n’y a pas de répression, mais seulement des loups-garous qui parcourent les rues d’Athènes la nuit…

« Au même moment, c’est un souffle pour le Gouvernement qui a adopté ce nouveau plan de rigueur et peut espérer recevoir la cinquième tranche du prêt (…) mais aussi espérer une nouvelle aide de l’Union Européenne ». – comme dans tout bon film d’horreur, il y a les bons, les méchants et naturellement… l’espoir! Ca y est, le gentil gouvernement a un nouveau souffle, les méchants loup-garous ne gagneront peut-être pas … Encore un peu de suspens dans le film, que diable!

« ce vote, de justesse, a été salué par l’ensemble des dirigeants européens » – aucun doute, le suspens est à son comble. Les autres acteurs, tous positifs, saluent et à l’unanimité, svp!

« malheureusement, le Gouvernement est préoccupé par ce qui se passe actuellement dans les rues d’Athènes et qui ne risque pas de se terminer » – ici, c’est le moment du film où la caméra fait un gros plan sur le héro qui vient d’échapper aux premières aventures, qui reprend son souffle, inquiet, tandis qu’on entend les bruits des monstres et des fantômes derrière la porte qu’il tente de verrouiller… Et ce n’est pas fini!

« Certains députés de la majorité avaient annoncé qu’ils ne voteraient pas pour ce plan de rigueur (…)   pourtant, au dernier moment, ils ont été pris d’un sentiment nationaliste, patriotique et ils ont voté pour. Ils ont peut-être fait leur devoir(…) » – Il y a des films faciles à comprendre, mais celui-ci aime bien les complications et les rebonds. Quel est le lien entre la trahison des députés de la majorité et le « sentiment nationaliste et patriotique »? Ils ont trahi par patriotisme? Décidément, les loup-garous de la rue ne comprennent pas ce qui est bon pour leur patrie, pour leur nation! Les gentils du Parlement ont su revenir à la réalité au dernier moment, in extremis, alors qu’ils étaient en train de se transformer eux aussi en loup-garous et s’opposer au plan de rigueur, comme les monstres de la rue! Eux, ils ont fait leur devoir! Franchement, des super-héros!

 » Les manifestants se sentent trahis ce soir, certains ont même attaqué l’un des députés socialistes » – je vous l’avais dit: c’est l’un des personnages tout gentil  qui ose s’aventurer dehors et paf! les loup-garous lui tombent dessus…

« c’est donc une situation de plus en plus tendue et les policiers continuent de jeter des gaz lacrymogènes un peu partout » – on entend la musique stressante, qui indique à quel point c’est dangereux… au point que les défenseurs doivent même utiliser de l’ail, des oignons et autres poivres pour éloigner les loup-garous…

Superbe film d’horreur, en 1 minute et 30 secondes. Je n’ose pas imaginer l’épouvante des heures de traitement du sujet, toutes chaines confondues….

Dormons, braves gens, en Grèce il n’y a pas de répression, il n’y a pas de trahison, il y a juste des patriotes qui écoutent la voix la de la raison et des violences de la rue, toujours la rue qui est violente… Mais surtout pas le Système! Dormons! A moins que … nous ne soyons tous des loup-garous…

Alin Tranca

Written by L'insurgé

30/06/2011 at 13:30