L'insurrection, derrière le coin

Le sommeil des nations fait naître des monstres.

Posts Tagged ‘Montebourg

Mélenchon ne se désistera pas pour le PS

with 7 comments

Mélenchon et Montebourg à Dole, AFP / Jeff Pachoud

Dans mon dernier article j’ai réagi de façon assez dure envers M. Montebourg, à propos de sa déclaration sur le désistement de Mélenchon s’il était désigné candidat du PS. Connaissant très bien Mélenchon et sachant que jamais il n’avait fait une déclaration pareille, ni formulé une quelconque intention, j’ai été choqué par la déclaration de Montebourg et sa façon de vouloir se poser en rassembleur de la gauche à tout prix, même en dépassant les bornes.

Hier, j’ai décidé de lui poser la question directement et savoir exactement quand Mélenchon lui a fait part d’une intention pareille. Voici sa réponse:

Je pense être allé un poil trop loin dans l’interprétation qu’il m’a lui-même au téléphone permis de faire de ses propos. J’avais compris qu’il était sensible à mes propositions et que, en déclarant qu’il pourrait s’entendre avec moi si j’étais le candidat socialiste, dès le premier tour, qu’il en tirerait quelques conséquences. Mais ce n’est pas à mes yeux le principal, je m’en suis expliqué avec lui au téléphone avec humour (et amitié).

C’est donc un démenti clair et net, Mélenchon n’a jamais tenu ce genre de propos. Non, Mélenchon ne va pas se désister au premier tour pour le candidat du PS, même si celui-ci était M. Montebourg.

Maintenant, ce que je trouve hallucinant, c’est la liberté que s’est accordée M. Montebourg de « croire que », « comprendre que ». Pour lui, c’est Mélenchon qui devrait en tirer des conséquences et se retirer? Sans blague? Et pourquoi il ne pourrait pas envisager lui de se désister? Ca ne peut aller que dans un sens?

Une autre question me vient à l’esprit. Si M. Montebourg n’est pas désigné candidat du PS (et une fois de plus, les vieux mammouths socio-démocrates auront eu raison de lui, comme ce fut le cas en son temps avec Mélenchon, Dolez et d’autres de l’aile gauche du PS), que va-t-il faire? Va-t-il rester au PS? Va-t-il avoir la force de quitter le PS pour défendre ses idées, en sachant que dans le cas contraire il sera amené à défendre les idées d’un socio-démocrate qui aura été désigné pour la présidentielle? A-t-il envisagé ne fut-ce qu’une seconde de se rallier au Parti de Gauche? S’il reste dans le PS, que fera-t-il de ses idées, maintenant, quand le pays brûle et que la situation globale et mondiale est tellement grave qu’il ne peut plus se situer dans une optique de carrière mais d’action?

Nous verrons cela dans très peu de temps. Et sincèrement, je ne lui souhaite rien d’autre que d’être désigné candidat du Parti Socialiste.

Alin Tranca

Written by L'insurgé

27/05/2011 at 15:31

Montebourg rassembleur, mais menteur?

with 7 comments

Arnaud Monteburg - source image Wikipedia

Depuis deux jour, M. Montebourg et quelques militants ont décidé de montrer qu’il est le candidat qui rassemble à gauche. Pour cela, tous les moyens sont bons, y compris le mensonge grossier.

Dans une une interview publiée dans Libération le 23 mai sous le titre « Hollande et Aubry nous ont fait perdre en 2002 », M. Montebourg dit:

Par ailleurs, je considère être le meilleur rassembleur de toutes les gauches. Jean-Luc Mélenchon a dit qu’il ne serait pas candidat si j’étais le candidat du PS, Jean-Pierre Chevènement a dit qu’il voterait pour moi s’il votait aux primaires. Nicolas Hulot a déclaré que j’étais le meilleur candidat écologiste et Christiane Taubira est dans mon comité de soutien.

Or, il se trouve que M. Mélenchon n’a jamais, au grand jamais affirmé qu’il n’allait pas être candidat si M. Montebourg était candidat du PS. Il a dit qu’il allait soutenir Montebourg pour qu’il soit le candidat du PS, qu’il allait pouvoir discuter avec le PS si Montebourg était désigné comme candidat à l’élection présidentielle, mais il n’a jamais affirmé son retrait de l’élection présidentielle si Montebourg était le candidat.

Je demande simplement et clairement: pourquoi M. Montebourg a besoin d’un mensonge pareil pour pouvoir poser en rassembleur de la gauche? Est-il tombé si bas? Je trouve la question d’une extrême gravité et ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Imaginez que demain Mélenchon déclare que Montebourg a dit qu’il allait se retirer de l’élection présidentielle s’il était désigné candidat du Front de Gauche. Quelles seraient les réactions?

Est-ce que M. Montebourg se rend compte de la gravité d’un tel mensonge? Des répercussions que ce mensonge peut avoir? Sincèrement, je suis profondément déçu que M. Montebourg puisse recourir à de tels procédés.

Non, M. Montebourg, Mélenchon n’a jamais dit une chose pareille et Mélenchon ne fera jamais une chose pareille. Tout simplement parce que, même si vous êtes le candidat avec lequel nous pourrons le mieux discuter et trouver des terrains d’entente dont la Gauche a besoin, nous avons des différences qui nous demandent de continuer notre lutte.

J’ose espérer que M. Montebourg publiera la preuve de ce qu’il affirme ou un démenti. Il n’est jamais trop tard pour être honnête.

Alin Tranca

Written by L'insurgé

24/05/2011 at 11:14